Musée de la « Houille Blanche » à Villard Bonnot

Actuellement en cours de restructuration, ce musée est installé sur une partie de l’ancien site papetier créé en 1869 par l’ingénieur centralien Aristide Bergès. Il est constitué de la maison de l’ingénieur, demeure datant de 1898 inscrite à l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques, de son parc et d’un bâtiment d’usine, l’ancien laboratoire des Papeteries de France construit vers 1914-1918.
Dans la maison, sera présentée une exposition centrée sur le personnage d’Aristide Bergès, en le situant dans l’environnement social, économique, technique et culturel qui fut le sien.
Au terme de ce parcours, un espace invitera le visiteur à découvrir les sites, bâtiments, objets et musées relevant du patrimoine industriel, scientifique et technique de l’Isère.
Dans le laboratoire il est prévu d’installer une seconde exposition permanente consacrée aux applications industrielles de la houille blanche (de la papeterie à la microélectronique en passant par l’électrochimie, l’électrométallurgie, les biens d’équipement, etc.).

Dans les années 1870, Aristide Bergès canalise des torrents du massif de Belledonne et, grâce à des conduites forcées, il utilise l'énergie hydraulique pour faire fonctionner les machines de son usine de fabrication de pâte à papier.
Avec les années, la force hydraulique sera transformée en énergie hydroélectrique…

L'expression "Houille blanche" est employée par Aristide Bergès, lors de l'Exposition Universelle de Paris en 1889.

En 1925, l'Exposition Internationale de la Houille Blanche et du Tourisme eut lieu à Grenoble.

 

Tous nos remerciements à Madame la Conservatrice du musée de la Houille Blanche.

©Baobab 2006 | Mentions légales